Italie : Cécile Kyenge Kashetu, la première femme noire nommée ministre en Italie.

A lire

Rencontrez l’entrepreneur de 9 ans qui a ouvert un café pour les personnes handicapées

À tout juste 9 ans, Camden Myers n'est pas seulement un entrepreneur, il est également le fondateur de Cam’s...

Les 10 plus riches afro-américains au Congrès des Etats Unis

Chaque année depuis 1990, Roll Call a examiné les déclarations financières de tous les sénateurs, représentants et délégués des...

Etats Unis: Mellody Hobson promue co-CEO de Ariel Investments et devient l’actionnaire majoritaire de la firme

Après avoir démontré un sens aigu des affaires et un leadership remarquable chez Ariel Investments L.L.C, depuis près de...
AFRONOWhttp://www.afronow.com
afronow.com milite pour l'émergence d'un leadership noir. Toutes les contributions (articles, photos, vidéos, commentaires,suggestions) sont les bienvenues. Notre souhait est de réunir le maximum de personnes autour de notre projet. Vous pouvez nous contacter par mail : redaction(at)afronow.com




Cécile Kyenge Kashetu, Italienne d’origine congolaise, est la première femme noire nommée ministre en Italie. Tout un symbole. Edito.

C’est un symbole fort de renouvellement et de modernité que le choix d’Enrico Letta. Au ministère de l’Intégration, le nouveau Premier a nommé Cécile Kyenge, une femme médecin, noire de peau et née en République démocratique du Congo – alors le Zaïre – en 1964.

Elle quitte à l’âge de 19 ans la République démocratique du Congo (RDC) pour rejoindre l’Italie, où elle fera toutes ses études supérieures. Elle passe un diplôme universitaire italien de médecine et chirurgie à l’université catholique du Sacré-Cœur, avant de se spécialiser en ophtalmologie, à l’université de Modène et de Reggio d’Emilie. Ce qui lui permet ensuite de devenir ophtalmologiste.

Son poste de député, elle le doit à son engagement au sein du Parti démocrate dans la région d’Émilie-Romagne. Elle s’y occupait, en particulier, des questions d’immigration – portefeuille qu’elle occupera au sein du nouveau gouvernement.

Au cœur de son combat de militante, politique et associative, la libre circulation des personnes et la volonté d’une nouvelle loi sur la citoyenneté. En septembre 2010, elle était d’ailleurs devenue porte-parole nationale du réseau Primo Marzo. Elle y a promu les droits des migrants et des droits humains.

Même si en Italie, Cécile Kyenge Kashetu n’est pas aussi connue que Mario Balotelli, le personnage public noir le plus connu dans le pays, elle remporte les suffrages des Congolais sur la toile. Comme l’indique les médias locaux, on la compare même à Barack Obama.

« C’est un pas décisif pour changer concrètement l’Italie », a déclaré Cécile Kyenge Kashetu, à la suite de sa nomination samedi au poste de ministre de l’Intégration.

En République démocratique du Congo, c’est l’effervescence. « C’est cool. Une congolaise d’origine chez les Italiens. Même si Obama défend les intérêts des Américains mais les Kényans se réjouissent quand même comme nous Congolais devrions aussi faire. Moi je suis contente en tout cas. Au moins ces Blancs qui pensent que les Africains sont stupides changeront d’avis. Bonne chance à notre sœur », commente Nathalie Alphonsine sur Facebook, rapporte Lecongolais.cd.

Un signe de changement en Italie ?

L’engouement suscité par sa nomination paraît, cependant, disproportionné. Cécile Kyenge Kashetu n’est tout juste que la première femme noire à devenir ministre, qui plus est ministre de l’Intégration (cliché ?). Elle ne disposera d’aucun portefeuille.

Ce qui n’a pas empêché la nouvelle ministre de l’Intégration, native de la RDC, de dévoiler son premier chantier. Elle envisage ainsi de remplacer le droit du sang par un droit du sol. « Un enfant, fils d’immigrés, qui est né ici et se forme ici, doit être un citoyen italien », a-t-elle mis en exergue durant sa campagne pour les élections législatives. Elle prévoit, par ailleurs, de lutter contre « le racisme institutionnel ». Pour ce faire, elle appelle de ses vœux l’abrogation du délit d’immigration clandestine et souhaite rendre le marché du travail italien plus accessible aux étrangers.

Cécile Kyenge Kashetu est la première ministre de couleur dans un gouvernement italien. Sa réaction a été de voir dans sa nomination « une décision qui constitue un pas décisif pour changer concrètement l’Italie et la façon de voir l’intégration de ceux qui vivent déjà dans le pays ».

Elle a remercié aussi tous ceux avec lesquels elle a travaillé sur ces questions au sein du Parti démocrate.

- Advertisement -

2 COMMENTS

- Advertisement -

Articles récents

Rencontrez l’entrepreneur de 9 ans qui a ouvert un café pour les personnes handicapées

À tout juste 9 ans, Camden Myers n'est pas seulement un entrepreneur, il est également le fondateur de Cam’s...

Les 10 plus riches afro-américains au Congrès des Etats Unis

Chaque année depuis 1990, Roll Call a examiné les déclarations financières de tous les sénateurs, représentants et délégués des États-Unis afin de déterminer les...

Etats Unis: Mellody Hobson promue co-CEO de Ariel Investments et devient l’actionnaire majoritaire de la firme

Après avoir démontré un sens aigu des affaires et un leadership remarquable chez Ariel Investments L.L.C, depuis près de 30 ans, Mellody Hobson est...

Ronke Bamisedun, CEO and fondatrice de Brand We Love (BWL) Agency (Nigéria)

A seulement 31 ans, Ronke Bamisedun est la PDG et fondatrice de Brand We Love (BWL) Agency, une firme de relations publiques basée à Lagos et...

Success story: Ibrahim Ben Aziz Konaté (Côte d’ivoire)

À seulement 23 ans, Ibrahim Ben Aziz Konaté est un dirigeant d’entreprise et fondateur de Volaille d'Or qui affiche de grandes ambitions et un potentiel...
- Advertisement -

Articles similaires

- Advertisement -