Angélique Kidjo, la Béninoise globe-trotter

A lire

Samia Nkrumah, fille de Kwame Nkrumah et première femme à diriger un parti politique au Ghana

Samia Yaba Christina Nkrumah (née le 23 juin 1960)  est une politicienne ghanéenne et présidente du Parti populaire de...

Rencontrez l’entrepreneur de 9 ans qui a ouvert un café pour les personnes handicapées

À tout juste 9 ans, Camden Myers n'est pas seulement un entrepreneur, il est également le fondateur de Cam’s...

Les 10 plus riches afro-américains au Congrès des Etats Unis

Chaque année depuis 1990, Roll Call a examiné les déclarations financières de tous les sénateurs, représentants et délégués des...
AFRONOWhttp://www.afronow.com
afronow.com milite pour l'émergence d'un leadership noir. Toutes les contributions (articles, photos, vidéos, commentaires,suggestions) sont les bienvenues. Notre souhait est de réunir le maximum de personnes autour de notre projet. Vous pouvez nous contacter par mail : redaction(at)afronow.com




AngeliqueKidjoElle est l’une des rares chanteuses africaines à crouler sous le poids des prix et des distinctions à travers le monde. Depuis qu’elle a commencé sa carrière internationale au début des années 80 en France, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo a été primée une trentaine de fois, dont deux aux célèbres Grammy Awards pour «meilleur album des musiques du monde».

Née pratiquement en même temps que l’indépendance du Bénin (ex-Dahomey) en 1960, la chanteuse s’initie aux arts dans la troupe de théâtre que dirige sa mère, puis se fait connaître, encore adolescente, en interprétant à la radio nationale une chanson à succès de la diva sud-africaine Miriam Makeba. Les troubles incessants que connaît alors le Benin la poussent à tenter une carrière à l’étranger. Et le succès ne se fait pas attendre.

Angélique Kidjo se fait remarquer par la diversité de ses influences musicales et l’originalité de ses clips. Plusieurs de ses chansons sont longtemps restées au sommet des hits mondiaux, comme Agolo, We We, ou encore Batonga. La BBC l’inclut dans sa liste des 50 icônes du continent africain, et pour le magazine Time, elle est n’est ni plus moins que «la Première diva africaine». Le Guardian complète le tableau en la faisant figurer dans son classement des 100 femmes les plus influentes du monde.

Une notoriété certes, et surtout un talent qui permet à l’artiste de promouvoir la richesse de la musique africaine à travers le monde. Mais aussi de défendre la promotion des femmes, à travers la fondation Batonga qu’elle a créée pour soutenir l’éducation des jeunes filles sur le continent. Angélique Kidjo est d’ailleurs ambassadrice de bonne volonté du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) depuis 2002. Elle fait  aussi campagne pour le commerce équitable.

- Advertisement -
- Advertisement -

Articles récents

Samia Nkrumah, fille de Kwame Nkrumah et première femme à diriger un parti politique au Ghana

Samia Yaba Christina Nkrumah (née le 23 juin 1960)  est une politicienne ghanéenne et présidente du Parti populaire de...

Rencontrez l’entrepreneur de 9 ans qui a ouvert un café pour les personnes handicapées

À tout juste 9 ans, Camden Myers n'est pas seulement un entrepreneur, il est également le fondateur de Cam’s Coffee Creations. Le natif de...

Les 10 plus riches afro-américains au Congrès des Etats Unis

Chaque année depuis 1990, Roll Call a examiné les déclarations financières de tous les sénateurs, représentants et délégués des États-Unis afin de déterminer les...

Etats Unis: Mellody Hobson promue co-CEO de Ariel Investments et devient l’actionnaire majoritaire de la firme

Après avoir démontré un sens aigu des affaires et un leadership remarquable chez Ariel Investments L.L.C, depuis près de 30 ans, Mellody Hobson est...

Ronke Bamisedun, CEO and fondatrice de Brand We Love (BWL) Agency (Nigéria)

A seulement 31 ans, Ronke Bamisedun est la PDG et fondatrice de Brand We Love (BWL) Agency, une firme de relations publiques basée à Lagos et...
- Advertisement -

Articles similaires

- Advertisement -