Success story: Anna Phosa (Afrique du sud)

A lire

Rencontrez l’entrepreneur de 9 ans qui a ouvert un café pour les personnes handicapées

À tout juste 9 ans, Camden Myers n'est pas seulement un entrepreneur, il est également le fondateur de Cam’s...

Les 10 plus riches afro-américains au Congrès des Etats Unis

Chaque année depuis 1990, Roll Call a examiné les déclarations financières de tous les sénateurs, représentants et délégués des...

Etats Unis: Mellody Hobson promue co-CEO de Ariel Investments et devient l’actionnaire majoritaire de la firme

Après avoir démontré un sens aigu des affaires et un leadership remarquable chez Ariel Investments L.L.C, depuis près de...
tanokanhttp://www.afronow.com
Bloggeur, freelance writer, astronome amateur, Alexandre Koffi aborde dans ses publications des sujets traitant de la pensée créatrice, du leadership et de l’entrepreneuriat. Vous pouvez lui faire un feedback sur ses articles en lui écrivant à alex(at)alexandrekoffi.com .




Anna Phosa est souvent appelée «la célébrité, éleveuse de porcs» car elle est l’une des éleveuses de porcs les plus prospères d’Afrique. Semblable à beaucoup d’hommes d’affaires, son parcours professionnel n’a pas été aussi facile, car au début, elle avait eu du mal à mobiliser des capitaux pour démarrer et faire croître son entreprise. En 2004, Anna Phosa a fondé sa première ferme porcine à Soweto avec 100 dollars de ses économies. Au début, sa ferme ne comptait que 4 petits porcs, mais après 4 ans, elle avait été embauchée par Pick ‘n Pay, la chaîne de supermarchés sud-africaine. Selon le contrat, le fournisseur devait vendre 10 porcs par semaine. C’était une sorte de percée et bientôt la demande a atteint 20 porcs par semaine. Au bout de 2 ans, Anna Phosa a signé un autre contrat de cinq ans avec Pick ‘n Pay pour fournir 100 porcs par semaine. Il s’agissait d’une transaction de 25 millions de rands (ce montant équivalait à 1,9 million de dollars). Ce contrat a permis à Anna de lever des fonds auprès de ABSA Bank et de l’USAID et d’acheter une propriété agricole de 350 hectares. À l’heure actuelle, la ferme élève environ 5 000 porcs et emploie environ 20 personnes. Anna Phosa a réussi à créer son entreprise sans l’aide financière des banques. Le fait est que les banques ont généralement tendance à se concentrer sur des entreprises plus ou moins matures. Beaucoup d’hommes d’affaires ne comprennent pas, mais le crédit bancaire n’est que l’une des nombreuses options permettant aux entrepreneurs de réunir des fonds. Ce n’est en fait pas la meilleure option. Le problème est que trop d’hommes d’affaires non qualifiés demandent des prêts aux banques.

- Advertisement -
- Advertisement -

Articles récents

Rencontrez l’entrepreneur de 9 ans qui a ouvert un café pour les personnes handicapées

À tout juste 9 ans, Camden Myers n'est pas seulement un entrepreneur, il est également le fondateur de Cam’s...

Les 10 plus riches afro-américains au Congrès des Etats Unis

Chaque année depuis 1990, Roll Call a examiné les déclarations financières de tous les sénateurs, représentants et délégués des États-Unis afin de déterminer les...

Etats Unis: Mellody Hobson promue co-CEO de Ariel Investments et devient l’actionnaire majoritaire de la firme

Après avoir démontré un sens aigu des affaires et un leadership remarquable chez Ariel Investments L.L.C, depuis près de 30 ans, Mellody Hobson est...

Ronke Bamisedun, CEO and fondatrice de Brand We Love (BWL) Agency (Nigéria)

A seulement 31 ans, Ronke Bamisedun est la PDG et fondatrice de Brand We Love (BWL) Agency, une firme de relations publiques basée à Lagos et...

Success story: Ibrahim Ben Aziz Konaté (Côte d’ivoire)

À seulement 23 ans, Ibrahim Ben Aziz Konaté est un dirigeant d’entreprise et fondateur de Volaille d'Or qui affiche de grandes ambitions et un potentiel...
- Advertisement -

Articles similaires

- Advertisement -